Le milsim au Québec 1 de 2

Le milsim au Québec 1 de 2

Cela ne fait pas énormément d'année que je pratique le milsim. Environ trois ans si je ne m'abuse que j'ai commencé à participer aux différentes opérations un peu partout dans la région de Montréal jusqu'en Outaouais. Cependant, je discute beaucoup avec les différents intervenants du milieu et ce qui me frappe cette année, est l'absence d'opérateur ou pour être plus juste, la diminution du nombre d'opérateur aux journées.

Que se passe-t-il avec les milsim au Québec? Difficile de mettre le doigts sur une seule cause surtout que je crois plus à un ensemble. Plusieurs situations peuvent expliquer ce déclin et je vais tenter de les cerner. Une autre fois, nous explorerons les pistes de solutions qui pourrait être envisagé.

1-Lorsque j'ai commencé le milsim, le forum milsim Québec était toujours en action. Il était alors facile de trouver des informations sur plusieurs sujets touchant le monde du milsim. La plupart des opérations se retrouvaient sur ce forum que ce soit celles sur des terrains officielles ou sur des terrains privés.

Aujourd'hui, les nouveaux joueurs ne savent plus ou retrouver les informations nécessaire à leur début dans notre milieu. Il manque une organisation et/ou un endroit ou il serait possible de retrouver toutes l'informations nécessaire aux nouveaux joueurs et/ou équipes voulant progresser. Le MK3 est pas mal ce qui remplace milsim Québec mais étant lié à Paintball Mirabel, il lui est difficile de chapeauter l'ensemble des opérations.

De la même façons, la page RSM tente de donner des informations mais Facebook n'est pas non plus un endroit facile ou les informations sont gardé et accessible rapidement. Bref, le manque de centralisation des informations peut expliquer une partie des problèmes auxquels nous faisons face.

2-Dernièrement, plusieurs équipes ont disparu du portrait ou on diminué drastiquement leurs activités faute de renouveau dans leurs opérateurs. La plupart des équipes sont composé des même joueurs avec lesquels l'équipe fût fondé. Cela donne une équipe très soudé et qui au cours de sa progression devient une équipe très fortes et reconnu par tous.

Cependant, les problèmes commence à survenir lorsqu'un opérateur ou plusieurs décident qu'il est temps pour eux de prendre une pause ou de quitter tout simplement leur équipe. N'ayant jamais eu à vraiment recruter des opérateurs autrement qu'à leur formation, certaines décident de mettre la hache dans leur équipe, s'affilier à d'autres équipes déjà existante ou tout simplement arrêter également le milsim.

Pour ceux qui décident de recruter, n'ayant pas de système clair d'intégration de nouveaux opérateurs, ils se concentrent presque exclusivement à rechercher la perle qui pourra s'intégrer rapidement à leur équipe et ne baissera pas trop leur niveau. Ensuite, c'est entrainement, entrainement et entrainement. Ce qui est bien pour l'équipe mais qui diminue encore le nombre d'opérateurs aux différentes journées.

3-Le point trois est un peu un mixte du point un et du point deux. Les nouveaux joueurs essayant le milsim pour la première fois, ont peu d'option. Il y a peu d'initiation donné afin de les familiariser, peu d'équipe accueillent et intègrent les joueurs voulant essayer, peu d'endroit ou trouver de l'information et peu d'information clair sur les différents événements.

Rappelez-vous comment s'était à votre début. Si vous étiez comme moi, vous avez cherché sur le net, Facebook et autres (par chance, milsim Québec existait encore dans mon cas), lut sur les règlements, cherché une équipe, cherché une opération qui accueillait les joueurs seuls pour finalement vous retrouver jumelé à une équipe dans une opération bien au-dessus de votre niveau comme première expérience.

Pour moi, cela ne m'a pas rebuté. Je savais que je voulais faire du milsim. Par contre, afin d'avoir quelque chose qui me convienne, j'ai dû fonder ma propre équipe, me faire des contacts afin d'être invité à certaines opérations, trouver des joueurs bref, j'ai dû travailler fort afin de pouvoir jouer. Je ne le regrette pas et probablement que beaucoup d'entre vous avez fait la même chose et ne le regrette pas non plus.

Ce n'est pas tout le monde qui sont aussi débrouillard ou qui veulent jouer tellement fort que les obstacles, ils s'en balances. Au fil du temps, j'ai vu plusieurs joueurs s'essayer, la plupart du temps maladroitement, pour finalement abandonner après quelques temps fautes de support et/ou d'option.

Dans un prochain article, nous parlerons des pistes de solutions à envisager. D'ici la, voyez-vous d'autres choses qui expliquent la diminution du nombre d'opérateurs à nos missions?

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire