Trials of the Oighear

Trials of the Oighear

Le premier tournoi de Age of Sigmar de la boutique en fin de semaine, fût un apprentissage pour toutes les personnes présentes. Pour la plupart des joueurs c'étaient également la première fois qu'ils jouaient à Warhammer tout court.

La première partie en étais une d'apprentissage. Le terrain était assez simple puisqu'il nécessitait...bien...rien du tout. La partie se passait sur un lac de glace avec aucune structure à l'horizon. Plutôt simple à faire comme décors.

Les joueurs ont choisi leurs modèles et ont commencé à se déployer dans leurs zones respectives. Le choix des armées à AOS se fait de façons plus simple pour les nouveaux joueurs mais est extrêmement difficile à faire pour les joueurs habitué à se genre de jeux.

Je vous explique. À AOS, il n'y a aucun système de pointage pour les unités, aucune façons de déterminer la puissance des modèles. Il y a bien des "keywords" à la fin des Warscroll mais ils ne servent pas à déterminer la puissance. Le choix des modèles doit se faire avec l'accord de l'autre joueur afin d'équilibrer le jeu. Quelques règles comme l'emploi d'un seul modèles avec le Keyword Wizard ou Monster permet d'équilibrer plus facilement.

Oublier les armées compétitives ici, le but est de s'amuser en se tapant sur la tête. Vous comprenez maintenant pourquoi un joueur habitué à évaluer ses unités de façons factuelle à de la misère à s'habituer à cette méthode?

Donc, pour revenir à la première partie, ce fut un apprentissage pour les joueurs et moi-même qui servait d'arbitre. Livre de règle de seulement 4 pages, le jeu ressemble quand même fortement à 40K et autres du même genre mais laisse beaucoup de place à l'interprétation. Après 2h de jeu, nous en venons à la conclusion de la première partie. Certain ont découvert de nouvelles façons d'utiliser leurs modèles durant la partie et d'autres que les dés étaient vraiment contre eux.

La deuxième se passa sur un terrain composé de forêt et de rocher. Le défenseur devait se positionner au centre de la carte et l'attaquant tout autour. L'objectif du défenseur était qu'un tiers de ses forces s'échappent de n'importe quelle côté de la table et celui de l'attaquant d'en tuer le maximum. Normalement, avec des joueurs expérimentés, cette partie aurait dû durer 30 minutes maximum. Vous aurez comprit qu'elle a duré pas mal plus.

Petite leçon de stratégie ici. Si vous revoyez une mission de ce genre dans n'importe quelle jeu, il n'y a pas 36 façons de l’appréhender. Prenez l'ensemble de vos forces et lancez les à l'assaut du côté faible de votre adversaire. Attention de bien choisir le côté faible et pas celui qui semble faible. Vous allez réussir à 99% du temps.

Avec la pause dîné et le temps de chaque partie, nous n'avons pas pu effectuer la dernière mission de la journée. Grosso modo, la journée fut un succès, les joueurs ont apprécié et sont repartie les mains pleines.

Un jeu à essayer!

 

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire