Bolt Action – Revue et impressions

Bolt Action – Revue et impressions

Faire du wargaming, c’est maîtriser un art, l’art du lancer de dés ! Si vous êtes comme moi, c’est un art que vous ne maîtrisez pas et qui est terriblement enrageant (au ND Open IV, à Warhammer Fantasy, à mon dernier match contre mon adversaire démon du chaos, après mon 5e boulet de canon qui touche son Bloodthirster mais que je roule 1 à mon ‘’to wound roll’’, j’ai perdu patience avec le sourire et mon dé a traversé la salle au complet !  Depuis, il manque un dé dans ce set et la boîte de dés est dans une armoire, scellée et exorcisée …).

 Ainsi, je me suis décidé à choisir un nouveau wargame.  Mes critères étaient nombreux (bon système de jeu, pas trop de dés à lancer, côté stratégique important, bon fluff, figurines qui ne coûtent pas la peau des fesses, etc.).  Après plusieurs mois de recherches et énormément de lecture, j’ai eu le coup de foudre pour Bolt Action de Warlord Games.

Bolt Action est un jeu historique de la Seconde Guerre mondiale, dans la catégorie des platoon games (imitation de pletons de soldats supportés par différentes troupes, du tank à l’artillerie en passant par les mortiers et le lance-flamme (qui ne se rend jamais, on le tire avant, je me demande bien pourquoi ?!?)). 

Voici les raisons qui me font apprécier le jeu :

  • Livre de règles écrit par Rick Priestley (tous les Warhammer) et Alessio Cavatore (les Warhammer, quelques jeux de Mantics Games), bref, pas des amateurs!;
  • Niveau du jeu : skirmish.  Donc, pas 250 figurines à peindre comme Flames of War ou bien Warhammer, les gros combats en ont moins de 50;
  • Concepts originaux : à chaque tour la séquence d’activation des unités change, ainsi chaque décision est cruciale et on reste toujours sur le bout de notre chaise pour voir la suite;
  • Match plus rapide (2h00-2h30 par match);
  • Figurines de plastique 28 mm (incapable de faire quoi que ce soit avec du 15 mm, trop petit);
  • Nombreuses nations incluses : Allemand, Français, Américain, Soviétique, Britannique, Italien, Polonais, Japonais, etc.;
  • Conversions : Beaucoup plus de bras, armes et têtes par sprues, donc il y a facilement moyen de faire d'excellentes figurines;
  • Coût : Un des points les plus importants pour un gratteux comme moi.  Je ne désire pas mettre plus de 600 $ sur une armée, comme je l'ai fait à Warhammer Fantasy.  Ainsi, les soldats sont à moins de 2,00 $ chacun et les gros véhicules en moyenne à 35 $-50 $.  Ainsi, un bataillon de départ pour avoir une armée convenable de 1 000 pts(le standard du jeu) ressemble à  + ou -50 figurines, 2 - 3 spécialistes (mortier, sniper, flame thrower, etc.) et un véhicule plus le livre de règles de base pour moins de 300 $ neufs ! ; 
  • Le jeu se joue sur des tables standard 6x4, donc aucun changement à nos tables et décors (quoique quelques sacs de sable et barbelé agrémentent l’ambiance 2ième Guerre Mondiale)! 
  • Il y a aussi la possibilité de recréer une bataille selon des paramètres historiques ou de faire des scénarios « what if ». Ce qui permet n’importe quelle armée d’affronter n’importe quel. Pourquoi pas des allemands attaquant des japonais? 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

J’ai maintenant quelques matchs derrière la cravate avec mes Soviétiques et je suis ravi! 

En fait, j'ai plus de 150 parties de fait , en plus de Historicon 2015 et Las Vegas Open 2017 en 1ere place!!!

La séquence d’activation pour les Order Dice (en bref, si j’ai 8 unités vivantes sur la table et mon adversaire en a 9, il y a 17 dés dans un sac, et on pige au hasard. Chaque dé permet d’activé une unité d’une des deux armées. Si je perds une unité, il m’en reste 7, etc.) me pousse à repenser ma stratégie tout le long selon l’évolution de la partie, je suis toujours en alerte pendant le match.  Aussi, les scénarios du livre sont variés, balancés et évolués (il faut autant aller brûler le QG ennemi que de tenir la ligne, en passant par le fait de retrouver des documents secrets ou encore l’indémodable battleline).  Il n’y a rien de plus plaisant que de lancer dans la mêlée une unité de conscrits Soviétiques, un soldat sur deux ayant une arme, et de voir que, parfois, ils réussissent !

 Comme disent les Anglais : Easy to learn, hard to master.

 Ainsi, que vous soyez intéressés ou pas, curieux, que vous vouliez en commander quatre, que vous ayez des questions ou autre, n’hésitez pas à laisser vos commentaires.

Sylvain Tardif

 

 

 

 

2 commentaires

Ecrire un commentaire
Sylvain Tardif

Sylvain Tardif

Je suis daccord avec toi. K47 a sa place et les deux jeux se mélangent à merveille sauf sur plusieurs point de règles (en fait ils ont sortie K47 en version 1.5 de Bolt Action alors que la V2 est sortie 1 mois après). Les différences sont suffisament notable sur les fondements du jeu pour en faire deux jeux distinc.
Théoriquement, l’expension prévue dans moins d’un mois de K47 devrait rallié les deux systèmes de règle et ainsi pouvoir mélanger les deux allègrement :) Sa j’ai hâte !

Stefan Tremblay

Stefan Tremblay

Bon résumé. Je dirais même plus : pour les amateurs de sci-fi, Bolt Action est compatible avec Konflikt 47`, le jeu d’histoire alternative ou la 2e est toujours en cours en 1947 avec des mecha et de la techno avancée. D’une pierre, deux coups!

Ecrire un commentaire