Résumé de ma participation à : Las Vegas Open (LVO) - Février 2017

Résumé de ma participation à : Las Vegas Open (LVO) - Février 2017

Las Vegas Open (LVO) - Février 2017

 

Voici le résumé d’une drôle d’idée, soit aller en tournoi de Bolt Action à plus de 4 000 km de la maison avec des amis. 

On dit drôle d’idée, mais les préparatifs sont sérieux.  Les billets d’avion, hôtel et autres obligations sérieuses sont achetés dès la fin novembre avec le Black Friday pour les trois (Alexandre Ashby, Alexandre Blais et moi-même, Sylvain Tardif).

Ensuite, vient la quantité quasi industrielle des matchs pratiques où notre groupe de joueurs chez Steamatic nous a préparé des listes ‘’cochonnes’’ de tournoi.  Des fois, mêmes des listes que j’ai composées pour essayer de dealer contre cela. 

Jusqu’au deadline de remise des listes, nous pratiquons et raffinons nos listes et stratégies.


 

L’idée derrière ma liste était de profiter d’avoir un squad d’infanterie gratuit de plus que les autres Armored Platoon (caractéristique nationale soviétique oblige) tout en payant pour son transport.  Ainsi je pouvais être un peu plus solide pour les parties avec objectifs. 

Aussi, je pensais réellement spammer la table avec mes tirs abusifs de Katyusha, mais finalement, je n’aurai qu’un effet psychologique sur mes adversaires et à peine une moyenne de 1 kill par game avec tous mes Katy !

Mes camions avec MMG étaient ma protection anti-aérienne et supportaient mon infanterie un coup celle-ci débarqué des transport.


 

Match #1 VS Brian Cook – Imperial Japan – 21 dés d’ordre – 2 Reinforced Platoon

 

Il a beaucoup plus de dés d’ordre que moi; en tant que Soviétique, je ne suis pas habitué à cela! J’ai habituellement le dessus sur les dés d’ordre, mais qu’à cela ne tienne, tout un duel se prépare!

Sa liste a malheureusement disparu dans mes documents, mais grosso modo, c’était une liste miroir, avec deux fois ce qui suit :

  • Officer
  • Kampetai
  • 4 x infanterie (10 de mémoire)
  • Sniper
  • Howitzer médium
  • Mortier médium
  • Anti tank rifle team
  • Camion

 

Le scénario était bizarre.  Déploiement en diagonal, objectif d’avoir des unités dans la zone ennemie tout en n’ayant aucun ennemi dans notre zone de déploiement. Un double enveloppement horizontal, quoi! Et pour avoir une victoire majeure, il fallait le double des points de notre adversaire.  Tentative de ruines de ville comme table avec une simili route en diagonal au centre.  Scénario balancé au moins.

J’ai déployé mes 3 Katyushas sur la gauche, à l’opposé extrême de sa zone de déploiement.  Ainsi j’ai la portée de mes armes et il est loin pour répliquer.  Il n’a déployé qu’un tankette qui n’a qu’un seul HMG contre … Sa chance aux dés fut telle que ce me fut fatal, même avec du déplacement, longue portée et décor! Il déploie ses troupes de façon stratégique, c’est-à-dire que son moton de troupe arrive en ligne droite avec ses tirs indirects cachés dans le coin droit.

Au premier et second tour, grâce à une série de trois 6 de suite (oui oui), il a détruit mes deux Katyushas sur ma gauche.  Mes ingénieurs ont fait le ménage au centre et l’ont surpris en attaquant même son camion sur la route centrale.  Supportés par mes squads de guards, j’ai poussé jusqu’à ses lignes et jusqu’au dernier homme.  Au 7e tour, il ne lui restait qu’un mortier inex comme troupe pour attaquer au corps à corps ce squad avec 7 gars … Il m’a chargé, tué 2 gars, j’ai répliqué : j’ai tué 2 gars. On recommence! Il m’en tue 1, je n’en tue pas (sur 5 dés dont deux tough fighters). Je perds mon squad, égalité et non victoire majeure pour moi! De son côté, il a réussi à pousser deux officiers kampetai dans ma zone et j’ai dû les repousser avec les MMG sur mes camions, ce qui explique que j’étais très agressif sur mon style de jeu malgré le résultat.

Excellent duel technique, mais ce fut une partie longue, car avec 16+21 dés d’ordre… ça fait pas mal d’ordres à donner en moins de 2h30!

Résultat : Égalité – J’ai tué 475 pts contre 953 pts – 0 à 0 pour les points d’objectifs.


 

Match #2 VS Ray Pronto – German - 9 dés d’ordre – 1 Reinforced Platoon

Ayant eu une nulle en première ronde, j’ignorais ce qui m’attendait.  Finalement, ce fut Ray avec ses Allemands.  De mémoire, sa liste :

  • Tiger 2
  • Officier
  • 4 x SS vétéran
  • Sniper
  • Medic
  • Mortier médium

Le scénario était Point Defence du livre, débalancé à fond.  Je gagne le tirage au sort.  L’issue du match est déjà décidé grâce à ma décision d’être attaquant. 

J’ai un bombardement préparatoire, du tir indirect à la pelle, une liste mobile et agressive et le double de dés!  J’ai été honnête dès le départ et je lui ai dit qu’il allait perdre automatiquement, et je lui ai expliqué pourquoi.  Il ne me croyait pas et pensait que c’était une tactique d’intimidation! Cela ne nous a pas empêchés de bien rire de la partie et il m’a même donné un T-Shirt de sa boutique ! 😊 

Fin au 4e tour avec le tir chanceux de mon Stuart dans le flanc de son Tiger en point blank ! C’était la seule unité qui restait sur la table pour lui.

Résultat :  Victoire majeure – J’ai tué 1250 pts et j’en ai perdu 228 pts – 3 à 0 pour les points d’objectifs.


 

Match #3 VS Chett F. – British Armored Platoon - 11 dés d’ordre

J’ai eu la face longue quand j’ai vu que j’allais affronter un Armored Platoon car je n’ai pratiquement rien pour détruire plein de tanks.  Le scénario est Sectors du livre, donc au moins je ne suis pas obligé de le tuer, je peux l’éviter! La particularité était que nous pouvions nous déployer près du centre (moins de 12 pouces de mémoire).  J’ai déployé beaucoup d’unités le plus près possible du centre, aussi un area denial à ma gauche avec quelques unités. Ma tactique était que toute ma force se prépare à aller à droite avec la réserve.

La carte est un déraillement de train au centre (ruine et heavy cover) avec une forêt de chaque côté.

 

Sa liste, de mémoire :

  • Stuart (command)
  • Sherman 76mm
  • M24 Chaffee
  • Wasp Flamethrower
  • Squad commandos
  • Squad Gurkha x2
  • White scout car (pour commandoes)
  • 2x Camion pour Gurka
  • Officier gratuit d’artillerie

Nos bombardements préparatoires sont laids, que quelques pins distribués çà et là.  Ses Gurkhas me font peur, très peur, donc j’ai dû mettre, en trois tours, tout près de 12 pins sur son camion (et par ricochet un squad de Gurkhas à l’intérieur).  Ils sont restés loin et calmes toute la partie.  Les second Gurkhas ont découvert la solidité de mes ingénieurs au corps à corps!

Ainsi, mes ingénieurs ont passé le reste de la partie cachés dans une forêt, down (car ils étaient la cible de beaucoup de tirs), deux survivants!  Mon adversaire a tenté une sortie sur ma gauche, mais avec mon sniper en ambush, il n’osait pas traverser loin n’y débarquer ses commandos.  Il les a jetés dans la mêlée au 6e tour mais en vain.  Par chance que ses Tanks eurent une série de malchance aux dés pour tuer (il a eu beaucoup de 1 pour tuer … ce qui m’a plu!)  Au final, très peu de pertes de ma part, ce qui m’a donné beaucoup de points pour le scénario.

Mon adversaire le plus drôle et plaisant du tournoi. 

 

Résultat : Victoire majeure – J’ai tué 610 pts et lui 174 pts – 18 à 6 les points d’objectifs.


 

Match #4 VS Andrew Lomgoria – Italien – 2 Reinforced Platoon - 17 dés d’ordre

Des « Itapoches » pour déjeuner le dimanche matin ! Pour vrai, il a été mon adversaire avec la liste la plus « travaillée »’ du tournoi.  Il a su me méduser dans son list building, car il pouvait faire n’importe quoi avec!  Carte de ville comportant beaucoup de routes et d’habitations. Scénario Key Positions.(photo prise après la partie sur une autre table)

 

Liste, de mémoire :

  • 2 officiers
  • 7x5 infanteries italiennes poche (oui, sept squads de cinq gars )
  • 2 x Autoblinda
  • M13/40
  • Sniper
  • Mortier
  • MMG
  • 2x Observateur d’artillerie

J’ai choisi de mettre mes 3 Katyushas loin l’une de l’autre (une au centre, une à l’extrême gauche et la dernière à l’extrême droite).  La carte étant pleine de routes, je me suis permis de laisser mes camions et mon Stuard en réserve.  Dans le cas de mon adversaire, il a aligné toutes ses troupes, avec les autoblinda sur une route.

Il a passé le tour 1 à attendre, il n’a pas bougé.  Moi je n’ai pas bougé.  Tour 2, ma réserve arrive et je commence à forcer la droite.  Il ne bouge pas .  Tour 3, les deux artilleries me tombent sur la gueule.  Il fonce avec ses autoblinda et tankette.  Je continue à forcer sur la droite et j’envoie un squad de guard, mon BA-20 et mon free rifle squad pour contre-attaquer. J’ai manqué un petit peu de chance à la fin, car je n’ai pas été capable d’aller chercher le double de points que lui.  Mon Stuard s’est promené librement toute la partie, car la seule unité pouvant lui faire mal était son tankette, mais ce dernier a passé la partie sur un autre front à faire autre chose.

Partie la plus rapide du tournoi.  Je prenais une bière avec encore plus d’une heure restante avant la fin du temps alloué pour la partie!  Distribution des paquets cadeaux de Xolc, j’ai le temps !

 

Résultat :  Victoire mineure – J’ai tué ?pts et j’en ai perdu ?pts – 11 à 6 pour les points d’objectifs (j’ai pas les scores, désolé).


 

Match # VS John Stentz – British 1 reinforced platoon - ? dés d’ordre

 

J’ai ironiquement peu de détails à donner sur ce match, outre que la photo veut pratiquement tout dire, soit qu’il a un sourire de vendeur de voitures usagées jusqu’à ce que tu refuses la garantie prolongée qu’il veut te vendre.

Liste d’un seul reinforced platoon british très classique (1 choix de chaque, mais au moins 2 ou 3 squads de Gurkas).  Je me suis même demandé quand j’ai vu sa liste (il avait une belle histoire prise de Wikipedia, imprimée en plus, ça vaut bien tous les points pour le « thème » *spit*) comment il pouvait avoir eu ses victoires avec une liste si « moyenne ».  Pourtant il venait de gagner contre Alexandre Ashby juste avant!  Mais aussitôt le déploiement débuté, j’ai tout compris!

Gestion au millimètre près des distances et des règles.  Correct, nous sommes en tournoi, si tu veux être by the book et sans âme, je peux l’être aussi.

Le scénario est Scalp, une affaire homemade par le Tournament Organizer plutôt discutable.  Chaque unité tuée rapporte un scalp à l’unité qu’il l’a tuée, et les points comptent juste sur les unités en vie à la fin qui détiennent un ou des scalps (rien ne s’accumule).

 

Match tactique et relevé pour les cinq premiers tours.  Je lui fais changer sa stratégie, et hop! je dois changer la mienne, jeu de chat et de la souris entre mon BA-20 et un staghound (je crois que c’était cela). 

Début du tour six, il a un squad dans les ruines de la caserne que l’on voit sur la photo (la caserne a explosé sur un tir de Katy, une des seules choses intéressantes du tournoi pour mes Katy, d’ailleurs pour la protéger, j’ai tout fait, même mettre mon cheval devant pour offrir du cover contre les tirs répétés du squad dans la ruine en question). J’ai un squad de garde dans le bunker à côté.  Il ne reste que 2 dés dans le sac : un à lui (son transport lointain) et un à moi (mes gardes dans le bunker). Mon dé est pigé, je décide de faire le décompte des points avant de prendre ma décision.  Il mène largement, car son squad dans la ruine a 3 scalps.  Défaite majeure pour moi en vue.
Finalement, je constate que si je fais charger mon squad de garde sur cette unité, je peux renverser la vapeur.  Nous avons autant d’hommes, les mêmes armes (j’ai un SMG de plus), on frappe en même temps. C’est un coup de dés!
Il y a du public autour de la table, nous sommes la « leading table », donc pour le show, je lance un : « Well we’re in Vegas, so I’m going all-in! My guard squad in the bunker is going to charge your infantry in the ruins ». 

C’est là que le vrai caractère de John est sorti (Alexandre Ashby m’avait avisé qu’il avait vécu la même chose la partie d’avant).  J’ai eu droit à du boudage, du refus d’appliquer les règles telles qu’écrites et interprétée autour de la table. Ensuite, le Tournament Organizer est arrivé pour indiquer que j’avais le droit de faire mon action (soit faire un assault dans une ruine, tous ses gars sont éparpillés dans la ruine dont certains sont collés sur le coin où je charge, donc la règle est que nous frappons en même temps et je peux faire l’assault).  Il a refusé les arguments du TO et ensuite le représentant de Warlord est arrivé, a confirmé mon interprétation, l’interprétation du TO et des gens autour de la table.  John a dit :  « I will apply your interpretation so that we don’t stall the game, but I disagree with you guys ».  Donc après que John ait accepté, nous lançons les dés, je tue 5 de ses soldats au corps à corps et lui m’en tue 2, donc je gagne. Il perd ses scalps accumulés depuis le début de la partie avec eux. Je prends le scalps créé par la destruction de son unité et je gagne ainsi la game avec une victoire majeure et les honneurs du Best Allied General! John ne m’a pas regardé du reste de l’événement (il ne m’a même pas serré la main après la game).

 

 

Pour résumé mon point de vue sur LVO 2017, les décors étaient fort ordinaires, mais les joueurs très agréables.  Comme le démontre le tableau sur la page suivante, c’est pour cela que les points de thème, peinture ou sportsmanship sont inexistants dans mes tournois (ou bien le jour où ils seront présents, ce sera avec des chartes connues à l’avance et qui ont des pointages clairs axés sur la transparence et non sur l’interprétation du moment).  Dans le cas de LVO, ces trois catégories étaient à la discrétion du TO, ce que je trouve injuste et trouverai toujours cela injuste.  Voir que A. Ashby a le pire pointage de sportsmanship alors que c’est un vrai gentleman pendant les parties (ce n’est pas mon premier tournoi avec lui, C’EST UN G-E-N-T-L-E-M-A-N) À mon avis, ses 24 dés d’ordre sont sans doute la raison de son bas pointage.  De plus, Ashby n’a à peine que 0.50 de plus que moi en peinture, la qualité et les techniques employées par celui-ci sont de loin beaucoup plus raffinées et supérieures que les miennes (nous ne sommes même pas dans la même ligue pour la qualité de peinture).

 

Ensuite, quelques activités propre à Las Vegas avec des armes Soviétique de la seconde guerre mondiale 😊.

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire